3 tactiques pour décupler la puissance de vos accroches

•décembre 2, 2008 • Laisser un commentaire

Pour un entrepreneur sur le Web, savoir créer des accroches qui percutent, c’est avoir fait une énorme partie du travail. Si vous ne parvenez pas à fixer l’attention de vos lecteurs après quelques secondes, peu importe la qualité du reste de votre document: vous ne serez pas lu.

Voici 3 tactiques à utiliser pour vos accroches afin de capter toute l’attention de vos lecteurs.

Des mots percutants pour évoquer les bénéfices de la lecture :

Un titre est un condensé de mots parfaitement choisis et maîtrisés qui tendent à une fin simple : la lecture de votre document. Qu’il s’agit d’une lettre de vente, d’un article, d’un email, il vous faudra en quelques secondes capter l’attention. Un moyen très efficace est d’utiliser des mots très forts pour présenter les bénéfices que les lecteurs retireront de leur lecture : Catapulter, exploser, craquer, dynamiter, etc.. L’idée est d’introduire des termes qui renvoient à une image très dynamique et explosive : l’impression qui en résulte est que le lecteur ne se contentera pas d’arriver au résultat, il le fera de façon très tonique.

Les sous-titres, pour un renforcement de vos idées :

Les sous-titres, si vous avez la possibilité d’en introduire, sont d’excellents atouts pour faire passer votre message : ils renforcent l’idée générale derrière votre titre tout en gardant le lecteur concentré sur l’essentiel. Une astuce très efficace est de rajouter ce sous-titre au dessus du titre lui-même, plutôt qu’en dessous. De préférence, le sous-titre doit être utilisé pour parler de l’objet ou du propos que vous mettez en avant, plutôt que des bénéfices : c’est justement la fonction de l’accroche, et vous y perdez si vous dites deux fois la même chose en quelques lignes.

Les couleurs, pour éviter les fuyards

Utiliser des couleurs pour les mots forts de vos accroches permet de renforcer votre propos sur un autre plan : le plan visuel. Vous ne parlez plus simplement à la tête de votre lecteur, mais vous parlez aussi à ses yeux. Les couleurs qui donnent les meilleurs résultats sont le rouge (surtout si le reste de votre texte est en noir) et le bleu. Les mots colorés ressortent immédiatement du tout et ce sont ces mots précisément qui définiront la première impression de votre lecteur : autant la soigner en rajoutant des couleurs.

Créer des accroches percutantes est une activité qu’il est très important de maîtriser dès lors que vous utilisez Internet comme outil de communication et comme support de vente : c’est un ensemble de techniques qui conditionne pour beaucoup votre succès sur ce média, et il vous faudra impérativement vous perfectionner dans cet art, notamment en apprenant des meilleurs écrivains commerciaux.

Jérémy Allard a redigé un guide GRATUIT sur la rédaction d’accroches pour tous vos documents: lettres de vente, emails, articles, reviews, etc.. Procurez-le vous gratuitement ici: « Les 7 tactiques pour augmenter la puissance de vos accroches ».

Vous pouvez aussi vous procurez le cours Astuces Web sur la création de titres en vous abonnant à notre newsletter:  » 7 méthodes pour générer du trafic sans rien connaître au référencement » .

Toutes ces méthodes nécessitent d’avoir des titres qui attrapent vos lecteurs au col!

Les limites du référencement

•décembre 1, 2008 • Laisser un commentaire

Référencer son site, c’est veiller par un certain nombre de méthodes, à assurer la bonne visibilité dudit site sur les moteurs de recherche. Les méthodes pour référencer son site se comptent par dizaines.

Les méthodes de référencement:

On distingue deux catégories de méthodes:

  • Les méthodes Black-Hat:

On appelle Black-Hat toutes les méthodes qui consistent à forcer la main des moteurs de recherche en exploitant littéralement les algorithmes utilisés par les moteurs pour déterminer la « note » du site: mutliplication des liens au sein de « fermes de liens » (Link farming en anglais), Population du contenu avec un grand nombre de mots-clés au détriment de la lisibilité, etc..

L’inconvénient des méthodes Black-Hat est évident: les moteurs de recherche parviennent tôt ou tard à automatiser la détection de ces pratiques, et les sites ayant mis en place du Black-Hat sautent comme un Marine sur une grenade.

  • Les méthodes White-Hat

Vous l’aurez compris: ce sont les méthodes qui respectent les recommandations des moteurs.

Là où les choses se compliquent, c’est qu’il existe tout un tas de méthodes à mi-chemin: on parle de Grey-Hat.

Le référencement, sport national français:

Dans mon activité quotidienne, il m’a fallu faire un tour d’horizon du marché du référencement Français.

Autant vous dire qu’une mère y retrouverait pas ses petits. Il y a absolument de tout: des indépendants, des agences, du conseil, des recettes présentées comme miracle. Et les prix sont aussi volatiles qu’inégaux.

Mais ce qui m’étonne, c’est la densité de ces agences: il y en a vraiment des tonnes.

Mon chemin en Web Marketing est très atypique: je n’ai pas une formation de Marketer à la base. Et vous savez quoi? C’est une excellente chose de ne pas être passé par une école qui forme au Marketing. Je n’ai pas de schémas fixes en tête, j’ai pu aborder le marketing sur tous les fronts: Les canaux, la stratégie, les techniques, le State-of-the-art, etc.. Bref, je n’ai absolument pas ressenti cette frilosité qu’on ressent lorsque l’on mesure trop bien l’ampleur de la tâche à accomplir: J’ai mis le nez dedans, et j’ai déroulé avec ma puissance de travail. Même s’il y a beaucoup de critiques à formuler à l’encontre du système poussiéreux qu’est celui de nos Grandes Ecoles, on en retire tout de même un certain volume de travail et des méthodes qui permettent, comme je l’ai fait, de rapidement monter en puissance sur un sujet, aussi vaste soit-il.

Revenons-en au référencement: l’Ecole française du référencement est sérieusement obèse, et à mon goût, certains principes de fond mériteraient d’être redébattus: quelle est la portée réelle du référencement? Quelles pratiques mettre en place? Quel retour sur investissement (temporel, financier) pour ces méthodes?

Je suis de ceux qui prônent un référencement « intelligent » (non pas que ceux qui se font une spécialité du référencement soient bêtes): un référence quasi-basique suffit, dans la plupart des cas, à obtenir une très bonne et très stable visibilité, si celle-ci s’accompagne de mesures stratégiques complémentaires.

On ne peut pas couper à un choix judicieux de mots-clés, à une utilisation convenable du HTML, mais on peut parfaitement n’appliquer que quelques méthodes simples pour arriver à un positionnement intéressant.

Et à vrai dire, le référencement et le trafic résultant ne sont pas absolument pas des gageures du succès commercial d’un site: on peut parfaitement réussir avec un trafic faible que l’on sait parfaitement exploiter (exploiter ne veut pas simplement dire que le trafic est ciblé…)

Générer du trafic indépendamment de votre référencement:

Oui, c’est tout à fait possible. Il existe plusieurs méthodes de génération de trafic qui ne reposent pas sur le référencement: pas de connaissances autres que les bases, pas d’investissement financier, un retour sur investissement très important (en temps).

L’idée derrière ces méthodes est d’utiliser directement les canaux marketing à disposition: vidéo, audio, fora, articles, communiqués de presse et de créer une liste de partenaires. C’est-à-dire qu’emprunter ces voies est, en terme de pertinence, équivalent au référencement: la part de votre trafic qui provient des moteurs de recherche est variable. Avec ces méthodes, vous privilégiez les sources de trafic qui n’ont pas les moteurs pour origine.

La différence majeure qui existe entre ces pratiques et le référencement réside dans le fait que ces méthodes sont actives: vous devez faire évoluer les internautes vers votre site, ce qui passe par un certain nombre de pratiques de Copywriting (création de titres optimisés, de contenu copywrité, de mécanismes de mouvement de l’internaute dans votre pipeline).

Et l’avantage énorme qu’elles ont sur le référencement est simplissime: le trafic résultant est immédiat.

Pour tout découvrir de ces méthodes : »7 méthodes pour booster votre trafic même sans rien connaître au référencement »


L’article Marketing: un outil puissant largement méconnu

•novembre 30, 2008 • Laisser un commentaire

L’article Marketing, c’est utiliser la rédaction et la publication d’articles à des fins commerciales.

On parle de Marketing par Article en français.

Quels sont les mécanismes derrière le Marketing par Article?

Un article, c’est comme un satellite de votre site: si vous le construisez intelligemment, il génère du trafic (qui est souvent qualifié) pour votre site. Vous mettez à disposition des internautes un article qui aborde des thèmes qui les intéressent, et vous introduisez un mécanismes qui les amènent irrésistiblement à poursuivre leur lecture où vous le souhaitez: votre site par exemple. Parmi les mécanismes à votre disposition, il y en a un que j’aime beaucoup: la notion d’Utilité Incomplète. L’idée derrière ce concept est de fournir des infos utiles mais de ne pas tout dire sur tout: il est alors facile d’inviter le lecteur à en savoir plus ailleurs.

Ensuite, un article publié sur le Net constitue un lien vers votre site. Si le site de publication est un site influent (haut PR, trafic fort, Alexa intéressant), l’article contribue à votre bon référencement.

Copywriting et Article Marketing

En tant que canal de Marketing à part entière, l’Article Marketing doit faire l’objet d’un soin particulier: vous devez donc connaître le Copywriting. C’est-à-dire de connaître les mécanismes qui feront adhérer le lecteur à votre point de vue, votre démarche, etc… La traduction française de Copywriting est écriture commerciale.

Le principe général derrière le Copywriting est de savoir précisément comment s’adresser à votre interlocuteur pour maximiser l’impact de votre discours et le faire agir dans votre direction: il s’agit de se poser les bonnes questions sur le profil psychologique du lecteur, et de savoir exactement comment le faire se mouvoir à la suite de sa lecture.

Vos articles, de potentielles sources de revenus.

Ecrire un article pour le Web, c’est un exercice qui obéit à des règles propres: savoir rendre accessible l’information pertinente vite et simplement. Vos internautes n’ont ni le temps, ni l’envie de décoder votre message pour découvrir l’information qu’ils cherchent: ils s’en iront dans les 10 secondes si vous tournez autour du pot.

Construire un article de A à Z est une technique non intuitive, mais pourtant FACILE: si vous savez comment faire, écrire un article percutant et qui fera agir prend 15 minutes, voire moins.

Il vous faudra découvrir les bons mécanismes à mettre en place dans votre titre, dans votre boite de ressource, dans votre contenu pour que l’alchimie prenne. Et il vous faudra penser à tous ces éléments en fonction du sujet que vous souhaitez aborder.

En revanche, une fois que vous maitrisez tous ces éléments, écrire un article, le vendre, ou l’utiliser comme support de vente, c’est très facile et efficace : gagner de l’argent avec des articles, c’est avant tout une question de temps et d’envie plus que de compétences!

Pour devenir un expert en rédaction d’articles et, pourquoi pas, travailler depuis chez vous:

Devenir un expert en Marketing par Article

Pensée Système et Web Marketing

•novembre 30, 2008 • Laisser un commentaire

Qu’est-ce que l’analyse systémique et quel rapport avec le Web Marketing?

L’analyse systémique est un champ de connaissance pluridisciplinaire qui possède ses propres règles.

L’objet de l’analyse systémique est d’appréhender des objets, des choses, des individus en s’efforçant d’exhiber leurs comportements relativement les uns aux autres selon une méthodologie particulière: en modélisant sous forme de systèmes ces objets et les interactions qui existent entre eux, on parvient à mettre en évidence des règles d’interactions et de comportements qui ne sont pas instanciées. C’est-à-dire que l’on arrive à des considérations très générales et relativement objectives sur la manière dont un objet interagit avec un autre.

La pensée Système appliquée au Web Marketing, c’est penser les acteurs, les clients, les produits, les sites, etc.. en terme de systèmes interagissant les uns avec les autres.

Elle permet de se débarrasser de considérations contextuelles à un produit donné, à un segment donné, etc…: elle permet d’arriver à une modélisation générale de tous les aspects du Web Marketing qui est une source très riche d’informations et qui permet d’anticiper sur la réaction du marché à un produit donné.

Voyons un exemple d’application: je vais vous réexpliquer la notion d’Etude de Marché au sens de la pensée Système. Et vous verrez comme moi la puissance de cet outil une fois qu’on en maîtrise certains mécanismes.

Votre entreprise a une idée de produit: l’enveloppe du produit tel que vous l’imaginez est votre Système A (il a x fonctionnalités, un prix donné, etc..)

Le marché au même instant est votre système B.

Le but d’une étude de marché est d’arriver à une enveloppe du système A qui coincide avec les besoins du Système B.

En récoltant les informations que le marché envoie, vous créez une relation d’action de B sur A: B agit sur l’enveloppe de votre produit et en définit les fonctionnalités, le rapport qualité/prix, les détails, etc..

En bref, l’étude de marché vous permet d’arriver, lors de la commercialisation de votre produit, à ce que l’on appelle (en physique notamment) le régime permanent de la relation d’interaction entre A et B (tout du moins à un état de A et B proche de leur régime permanent).

Sans étude de marché, lorsque vous commercialisez A, vous n’avez qu’une vague idée de la relation qui existera entre A et B: vous aurez à passer par plusieurs cycles de modifications de A pour arriver à une relation optimale entre A et B (c’est-à-dire un état dans lequel vous vendez beaucoup de A).

Je conçois que ceci puisse vous sembler obscur en l’état, mais notez qu’à aucun moment je n’ai eu à passer par un exemple de produit et de marché pour vous expliquer le principe d’une modélisation systémique.

En substance, la pensée système en Web Marketing, c’est concevoir tout sous forme de systèmes et ensuite de réfléchir aux interactions entre ces systèmes (elles sont toujours à double sens : A agit sur B qui agit sur A qui agit sur B… On parle alors d’actualisation de la relation entre A et B)

Lancement des Chroniques du Web Marketing

•novembre 30, 2008 • Laisser un commentaire

Voilà, c’est chose faite. Je viens de lancer Chroniques du Web Marketing.

A quoi est consacré ce blog?

Je suis Marketeur sur le Web, j’anime une plate-forme dédiée aux techniques avancées de construction d’Entreprise et de Fonds de commerce sur le Web: http://www.AstucesWeb.com

Ce blog est connexe à Astuces Web, mais pas seulement: J’aborderai ici certains questions majeures relatives au Web Marketing, notamment en abordant ce secteur avec mes yeux d’ingénieur « système ».

J’analyserai, soumettrai, décortiquerai, dynamiterai, proposerai un nombre important de sujets de plus ou moins haute pertinence relatifs à ce secteur.